Agregar a favoritos      Ayuda      Português      Ingles     

Le leadership biblique et l'organisation des communautés religieuses

Enviado por Aristone Aristide



Partes: 1, 2

  1. Introduction
  2. Quelques pensées sur le leadership
  3. Le leadership biblique patriarcal de l"ancien testament
  4. Les modèles de gouvernement ecclésial
  5. L´organisation adventiste
  6. Les ecoles de pensées de l´industrie du travail et le système de leadership ecclésial?
  7. L´église et la planification
  8. Le leadership du nouveau testament
  9. Les appels et la consécration
  10. Le leadership chrétien
  11. Conclusion
  12. Bibliographie

Introduction

Appartenir à l"Église de Dieu constitue un privilège unique. Le plan et le dessein du Créateur du monde est de rassembler un peuple de tous les coins de la terre pour en former un corps, l"Église, dont Christ dont il est la tête. Ce corps, Christ en est la tête vivante et pensante. Tous ceux qui sont devenus enfants de Dieu en Jésus-Christ sont membres de son corps, en communion avec leur Maître et Seigneur et les uns avec les autres. Il veut aussi que son peuple vive en parfaite communion, en adoptant un système qui leur permet en même temps de jouir d"une communion parfaite avec lui, constituant un exemple pour tous ceux qui sont au dehors.

Par son exemple, Jésus enseigna la vérité dans le sens que Dieu n´a pas souhaité qu´il y eut un mur de séparation entre son peuple (Israël) et les autres nations (Jn.4:4-42; Lc.9:51-56; Mt.15:21-28). Il ne doit y avoir de préférence de caste, de nationalité, de race ou de couleur entre les disciples du Christ car nous sommes du même sang et élus du Seigneur, nous constituons une fraternité universelle, une nouvelle humanité. Nous sommes un en Christ. Galates 3: 28.

Quand Moïse s"asseyait nuit et jour pour juger le peuple d"Israël, il lui fut conseillé d"adopter un système de leadership qui, non seulement, pouvait le rendre efficient et efficace dans sa tâche, mais aussi soulagerait le peuple en lui évitant la fatigue et les frictions inutiles (Exode 18: 13-26). Quand le Seigneur donna à l"Église l"ordre de porter l"Évangile au monde entier (Mt 28.19, 20; Mc 16.15), il ne pensait pas uniquement à la prédication du message, mais aussi à la persévérance et à la croissance spirituelle des personnes gagnées à la foi. Par conséquent, Il ne suffisait pas d"introduire les brebis dans la bergerie, il fallait aussi en prendre soin en utilisant une structure susceptible de faire face aux problèmes d"organisation.

Au début, les apôtres formaient un conseil chargé de diriger les activités de l"Église naissante. Ce conseil résidait à Jérusalem (Ac 6.2; 8.14). Quand la communauté de cette ville eut pris des proportions qui rendaient difficile l"administration des affaires, des diacres furent choisis pour s"en occuper (Ac 6.2-4).

Plus tard, lorsque d"autres communautés furent fondées, non seulement en Asie mais aussi en Europe, une organisation plus poussée devint nécessaire. En Asie Mineure, des anciens furent consacrés dans chaque Église (Ac 14.23). Il ressort aussi du récit sacré qu"à la suite de l"extension de l"oeuvre dans les diverses provinces de l"Empire romain, les Églises furent groupées en ce qu"on pourrait appeler des fédérations, comme par exemple celle des Églises de la Galatie (Ga 1.2). C"est ainsi que l"Église primitive s"organisa progressivement. À mesure que de nouveaux besoins se faisaient sentir, Dieu amena les dirigeants de l"oeuvre à développer l"organisation, en accord avec l"Église, en vue de sauvegarder les intérêts de sa cause à mesure qu"elle s"étendait de pays en pays. Cependant, qu"en est-il aujourd"hui des différentes organisations que l"on dénomme généralement ""dénominations"" ou ""groupes religieux""? Ainsi, à travers notre travail, nos lecteurs auront une idée sur le leadership religieux et l"organisation administrative des différents groupes les plus connus de la chrétienté.

Le travail que nous vous présenterons est le fruit de nos quatrorze années de leadership pastoral et aussi le produit des différents séminaires et ateliers que nous avons conduits sur le leadership et l"administration ecclésiale.

PREMIERE PARTIE

Quelques pensées sur le leadership

1-Vieux chien aboie assis.

2- Vieux coq avec l´aile tue (maturité, perfection, application)

3- Si tu ne peux pas supporter la chaleur, sors de la cuisine.

4. Il y a du feu dans le leadership comme dans la cuisine.

5- Si deux montent un cheval, l´un d´eux doit s´asseoir à l´arrière.

6- Dans le leadership, certains croissent, d´autres se gonflent.

7- Ceux qui ne peuvent obéir, ne peuvent commander.

8- Aux régions montagneuses, il ne manque jamais la tempête.

9- Si tu ne peux marcher sur l´eau, n´avance pas le bateau.

Le leadership biblique patriarcal de l"ancien testament

  • 1- Fondement biblique du leadership

Depuis la création, l"homme s"est toujours imposé comme leader d"un groupe, d"une famille ou d"une tribu ou comme on l"a cru, il s"est souvent incarné comme un leader de droit divin. Ainsi depuis le système patriarcal, on trouva différents leaders qui travaillaient en influençant soit leur famille, soit leur tribu ou leur groupe social. A travers le temps, des noms leur ont été attribués, le plus souvent par le groupe ou celui qui leur en a attribué.

Dans le système patriarcal, les leaders sont appelés, établis et guidés par Dieu pour conduire son peuple. C´était l´influence totale et la direction directe de Dieu. Ils étaient reconnus et respectés comme leaders. Les officiers principaux étaient les anciens, les juges et les rois.Les Madianites et les Egyptiens avaient aussi des anciens. En Israël, les anciens occupaient une place importante comme aux jours de Moïse. Ex.17:5-24:1.

Lorsque Dieu fit sortir Israël d"Égypte et l"a choisi pour être son peuple particulier, il l"a pourvu d"une organisation remarquable, dans le domaine civil comme dans le domaine religieux. Caractérisé par une législation civile admirablement détaillée et d"une merveilleuse simplicité, le gouvernement israélite était désormais organisé d"une manière parfaitement adaptée à son entrée en Canaan. L"ordre et la perfection qui éclatent dans toutes les oeuvres de Dieu étaient visibles dans l"économie hébraïque. Dieu était le souverain d"Israël, le centre du pouvoir et du gouvernement. Moïse avait été désigné comme conducteur de la nation, chargé de faire respecter les lois au nom du Seigneur. Un conseil de soixante-dix anciens, choisis parmi les douze tribus, le secondait dans la gestion des affaires. Puis venaient les prêtres, qui consultaient Dieu dans le sanctuaire. Des chefs ou princes gouvernaient les tribus. Sous ceux-ci étaient placés des chefs de milliers, de centaines, de cinquantaines et de dizaines ainsi que des officiers auxquels étaient confiées des charges spéciales.

2. Le leadership des juges et des rois

Avec les juges, Dieu établit un leadership ininterrompu de personnages qui conduisaient son peuple. Ce corps de leaders était constitué de 16 juges. Aussi, dans le système de leadership, connaissait-on les rois.

L"histoire royale commence avec Samuel. C"est également là que se termine la longue période du règne des juges. Les Israélites avaient pratiquement rejeté Dieu et réclamaient un roi terrestre (1 Rois 8: 4-7). 1 Samuel marque le début du règne des rois d"Israël qui allait durer près de 500 ans, soit de 1095 à 586 avant Jésus-Christ.

Après l´Exil, les anciens participaient à la distribution de la justice, proclamaient la Parole, faisaient les arrangements pour la pâque et composaient le Sanhédrin qui fut institué par Moïse. Esd.5:9; 6:7; Ex. 3:16 et Ex. 12:12.

DEUXIEME PARTIE

Les modèles de gouvernement ecclésial

Il existe quatre formes principales de gouvernement ecclésiastique: le système épiscopal, le système papal, le système fédératif ou presbytérien et le système congrégationnaliste.

  • A. Le système épiscopal

Dans le système épiscopal, la direction de l"Église est confiée à des évêques. Ce système de leadership reconnaît en général trois ordres principaux de ministres: les évêques, les prêtres et les diacres.

  • 1. Les évêques

Ils possèdent un pouvoir réel pour diriger l´Eglise. Ils ordonnent les prêtres et s´occupent des affaires financières.

  • 2. Les prêtres

Les prêtres se consacrent à administrer les services religieux.

  • 3. Les diacres

Les diacres ont pour rôle d"assister les prêtres dans leurs offices.

  • B. Le système papal

Le système papal est celui de l"Église romaine ou église catholique romaine. Dans ce système de gouvernement ecclésiastique, le pape ou évêque de Rome est investi de l"autorité suprême. Il gouverne l"Église par l"intermédiaire de cardinaux, d"archevêques, d"évêques et de prêtres. Au niveau de ce système religieux, ni l"église locale, ni les paroissiens n"exercent une autorité ou une influence sur l"administration de l"Église. Le pape est l´autorité maximale.

  • 1. Les ordres religieux de l"Eglise romaine

Il y existe 4 ordres dans l"exercice du leadership religieux romain. Ce sont: les prêtres, les évêques, les archevêques et les cardinaux.

a)- Les prêtres

Le prêtre ou curé est celui qui a reçu le sacrement de l"ordre dans l"église. Placé à la tête d"une paroisse, il est souvent secondé par un autre appelé vicaire. Il est responsable de transmettre les sacrements dans sa paroisse.

b)- Les évêques

Un évêque est un prêtre qui a reçu la plénitude du sacerdoce et qui dirige une diocèse comprenant un ensemble de paroisses dans une province ou département. A la tête de son évêché, il visite les paroisses, sutout à l"occasion de la transmission des sacrements appelés confirmation ou promesse.

c)- Les archevêques

L"archevêque est un évêque qui dirige une province ecclésiastique ou archidiocèse. Il est à la tête d"un ensemble de diocèses.

d)- Les cardinaux

Les cardinaux participent à l"élection du pape en deça de la limite d"âge de 80 ans. Ils sont les membres du Sacré Collège de Rome et constituent les conseillers des papes.

  • 2- Les assemblées administratives de l"église catholique

Les assemblées administratives de l"églises catholique sont les conciles, les synodes et les conclaves.

a)- Concile

Un concile est l"assemblée de tous les évêques et théologiens qui décident des questions de doctrine et de discipline ecclésiastique.

b)- Synode

Un synode, dans l"église catholique, est une assemblée d"ecclésiastiques ou d"évêques , convoquée par un évêque ou par le pape lui-même, pour délibérer sur les affaires d"un diocèse ou d"une paroisse. Le synode peut être diocésain ou épiscopal.

c)- Conclave

Une conclave est l"assemblée des cardinaux pour élire une pape.

Note: A l´Église catholique, les membres ne sont que des assistants. Ils ne participent à aucune decisión administrative de l"Eglise et n"ont d"autres choix que d"accepter les decisions prises d"une échelle quelconque de la hiérarchie ecclésiale.

  • C. Le système congrégationnaliste

Le système congrégationaliste ou indépendant est celui où l"église ou congrégation locale, ne reconnaît aucune autorité extérieure à la sienne. Dans ce système, l´Eglise locale est investie de toute l´autorité. On rejette toute l´autorité externe au corps. C´est une structure démocratique ouverte. Il n´y a pas de codification mais ""tout vient du Saint-Esprit"" selon leurs critères de leadership. L´Église locale est universelle et possède une personnalité et une autorité légale. Chaque Église a sa propre forme de procédés. Chaque Église a son propre fondement de foi et de doctrine.

  • D. Le système presbytérien, représentatif ou fédératif

Dans ce système de leadership, la direction de l"Église est partagée entre les membres de l"Église locale et une assemblée formée de représentants des diverses Églises composant l"organisation entière. Le système représentatif reconnaît l"égalité de tous les pasteurs et responsables d"églises. Ce système est celui qui a été adopté par l"Église presbytérienne puis par l"Eglise Adventiste du Septième Jour. Dans le système presbytérien, toutes les décisions sont prises en concile ou cour ou assemblées.

Il existe pour eux:

  • Des sessions générales

  • Des presbytoires

  • Des synodes

  • Des assemblées générales

Chaque conseil se compose d´anciens qui réalisent les affaires. Il y a aussi une représentation égale de laïcs et de ministres.

L´organisation adventiste

L'église Adventiste du septième jour remonte au prédicateur américain William Miller (1782-1849), un baptiste qui prédisait la seconde Venue du Christ. C"est en ce sens qu"ils ont été reconnus comme des «adventistes», le mot «advent» signifiant avènement en anglais.

Aujourd'hui, la dénomination dénombre 780,000 membres aux États-Unis et 7.8 millions de membres dans le reste du monde.

Un autre groupe, sous l'influence de Joseph Bates, un capitaine retraité de la marine américaine, publia des brochures en 1846 et 1849, et insistait pour que les Chrétiens observent le sabbat, samedi ou septième jour du calendrier selon la Bible. Ce groupe travaillait conjointement avec la famille White dont James et son épouse Ellen. Avec Edson et Bates, elle forma donc la dénomination des Adventistes du septième jour qui a officiellement pris son nom en 1860.

  • 1- Dates importantes de l"oganisation de l"Eglise Adventiste

1853- On commença à élire les diacres.

1854- On mit de l"emphase sur la question de l´ordre et on y accorda de l"mportance.

1858- On établit le plan de la bienfaisance systématique qui constitue jusqu"à date le système finacier de la dénomination.

1860- Le nom: Eglise Adventiste du Septième Jour est adopté pour la dénomination.

1861- On procéda à l"organisation de la première Association ou Fédération: celle du Michigan.

1863- La Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour est établie.

1869- La Société des Traités Missionnaires est mise sur pied.

1877- Des branches de service ou départements voeint le jour comme par exemple le départment de l"École du sabbat.

1879- Une autre branche de service en faveur des affaires juvéniles est créée: c"est la Société de Jeunesse.

1901- On procéda à une réorganisation majeure de l"administration de l"organisation. En ce sens, sont établies:

La Conférence Générale et les Fédérations locales.

Les Unions comme une forme de forme de décentralisation du pouvoir au niveau de la Conférence Générale, ce qui allait favoriser une déconcentration et permettre plus de décisions locales.

Par cela même, les constitutions indépendantes de la dénomination ont vu le jour et le comité de la Conférence Générale fut élargie à 25 membres.

  • 2- Les polices de l"organisation adventiste

Toutes les règles de fonctionnement de l'Église adventiste du septième jour sont précisées dans le Manuel d'église, un livre de règlements de cette dénomination. Tous les cinq ans, au cours de l'Assemblée générale de la Conférence Générale, on procède à des aménagements et à des améliorations du Manuel d'Eglise.

Les polices de travail de l"organisation adventiste sont des guides qui établissent l´évolution des employés, et les affaires de l´organisation. On peut citer:

1)- Le manuel d´Église qui contient des normes pour l´administration de l´Église locale.

2)- Le manuel ou mémento du Pasteur prescrivant des conseils pour le travail des pasteurs.

3)- Le manuel ou mémento des anciens qui élabore aussi des conseils pour le travail des anciens d"église.

4)- Le manuel de règlements de l"église adventiste

Le manuel des règlements régit le fonctionnement et/ou l"aplication des règlements concernant les employés à tous les niveaux de l"organisation. Ce manuel est fourni à l"administration de chaque institution de l"oeuvre. Au besoin, les employés d"une institution peut recourrir à ce manuel toujours disponible en vue des considérations relatives à leur traitement ou à la réalisation d"un objectif déterminé, traité par ce manuel de règlement. Dans les pays les plus développés, la plupart des ouvriers ont accès à ce manuel comme possession personnelle.

  • 3- Les niveaux d"organisationde l´église adventiste du 7e jour

Il existe quatre niveaux d'organisation au sein de l"église adventiste :

Premier niveau: L´Eglise locale

C'est l'organisation de base dans l'Église adventiste. Une congrégation adventiste locale est rattachée à une Fédération, une Mission ou une Union d'églises. Son bâtiment appartient légalement à cette administration. Chaque adventiste est membre inscrit d'une congrégation locale. L'adhésion se fait par la voie du baptême (par immersion) ou de la profession de foi. Un adventiste est impliqué dans la vie de sa congrégation : il a le droit de vote et l'opportunité d'exercer une responsabilité.

Les officiers d"une église locale

1)- Le pasteur

Le pasteur est employé par la Fédération, la Mission ou l'Union d'églises à laquelle l'église locale est rattachée. C'est la position de direction la plus élevée de la congrégation. Le pasteur adventiste n'est pas élu par la congrégation locale mais il est désigné par son administration pour la desservir. Il peut être en charge d'une ou de plusieurs églises qui constituent un district, ou assisté par plusieurs pasteurs dans la direction d'une grande assemblée.

Note : dans l"Eglise Adventiste, jusqu"à présent la question des femmes pasteures pose un sérieux problème dans certaines régions comme l"Afrique, l"Amérique Latine et Les Caraïbes, etc. Mais en Amérique du Nord et en Europe ou crtains pays de l"Asie comme la Chine, les femmes ont acquis leur place dans le ministère pastoral à l"occasion d"un vote spécial de la Conférence Générale en leur faveur. Par contre, même dans ces régions, ces femmes pasteures ne peuvent recevoir l"imposition des mains autrement dit elles ne peuvent pas être consacrées au ministère mais travaillent comme pasteures autorisées. Donc, il ne leur est pas encore facile d"accéder à la direction d"aucun niveau administratif car selon les polices de l"organisation, seules des personnes ayant reçu l"imposition des mains peuvent briguer les postes de président et de secrétaires.

2)- Les ancien(ne)s

Œuvrant à côté du pasteur, l'ancien, ou l'ancienne, est un membre élu pour un ou deux ans par la congrégation locale, et est ordonné par le pasteur consacré. À partir de 1975, les femmes ont été ordonnées à l'anciennat en amérique du Nord. L'ancien est considéré comme le leader de l'église locale. Il peut administrer le service de la sainte cène. Dans certaines parties du monde, il est autorisé à administrer des cérémonies de baptême. Selon le nombre d'adventistes de la congrégation, il peut y avoir plusieurs anciens, sous la direction d'un "premier ancien". Dans l'Église adventiste, "ancien" n'est pas un titre mais une fonction. L'autorité du pasteur est universelle mais l'autorité de l'ancien est limitée à la congrégation qu'il sert. L'ancien reçoit son autorité du pasteur ou de l'administration adventiste à laquelle sa congrégation est rattachée.

3)- Les diacres et les diaconnesses

Le diacre, ou la diaconesse, est un membre élu pour un ou deux ans par la congrégation locale, et est ordonné par le pasteur consacré. À partir de 1975, les femmes ont été ordonnées au diaconat encore en Amérique du Nord. Les diacres et les diaconesses assistent l'anciennat dans le déroulement des services religieux, les visites aux membres d'église, aux malades et aux personnes âgées.

4)- Le ou la secrétaire d'église

Le secrétaire, ou la secrétaire d'église, est un membre élu pour un ou deux ans, responsable des registres, inscrivant les entrées et les radiations des noms à la demande de la congrégation locale.

5)- Le trésorier ou la trésorière

Le trésorier, ou la trésorière, est un membre élu pour un ou deux ans, responsable de la comptabilité et de la sécurité des fonds de la congrégation locale.

6)- Le comité d"église

D'autres membres de la congrégation sont élus pour un an ou deux ans, à diverses responsabilités (les départements). Ces responsables se rencontrent en conseil ou comité d'église, présidé par le pasteur ou l'ancien. Les décisions importantes sont votées par la congrégation en assemblée administrative.

Deuxième niveau: la Fédération ou Mission

Ce niveau d'administration coordonne et supervise les actions des congrégations et des institutions adventistes qui lui sont rattachées. La Fédération est autonome par rapport à l"Union sur le plan administratif. La Mission, quant à elle, est semi-autonome administrativement. Certaines décisions sont prises par son Union.

Troisième niveau: l´Union

Ce niveau administratif oriente, équipe, supervise et conseille les entités (fédérations, missions ou églises) et les institutions qui lui sont rattachées. Il existe trois types d'Unions :

1)- Union de fédérations

Des fédérations et des missions y sont rattachées. Elle est autonome par rapport à la Division sur le plan administratif.

2)- Union de missions

Des fédérations et des missions y sont rattachées mais elle est semi-autonome administrativement. Certaines décisions sont prises par sa Division.

3)- Union d'églises

Des églises sont directement rattachées à cette Union. Elle peut être autonome ou semi-autonome sur le plan administratif.

Quatrième niveau:

1)- Les divisions

La Division est une branche administrative régionale de la Conférence générale. Plusieurs Unions d'un même secteur du monde y sont rattachées. La Division donne les grandes orientations et établit des stratégies régionales. Il y a treize Divisions dans le monde. Les comités des divisions sont des extensions du comité de la Conférence Générale.

2)- La Conférence Générale

C'est la direction mondiale de l'Église adventiste du septième jour. Elle détermine les stratégies globales et fournit les grandes orientations. Son comité exécutif, composé de 235 membres de toutes les Divisions et Unions, ainsi que des institutions majeures, se réunit une ou deux fois par an, aux conseils du printemps et d'automne, pour évaluer la situation de l'Église adventiste, établir des plans et prendre des décisions.

Tous les cinq ans, environ 2500 délégués du monde entier se réunissent lors de l'assemblée générale de la Conférence générale pour élire ses officiants (incluant ceux des Divisions), procéder aux modifications du Manuel d'Église, entendre les rapports des Divisions, voter des déclarations officielles et présenter ses objectifs.

  • 4- Organisation financière de l"église adventiste

L'Église adventiste du septième jour est financée par le système de la dîme et des offrandes. Les adventistes donnent libéralement pour la soutenir. La dîme sert à payer les pasteurs. Les offrandes permettent de financer le fonctionnement des congrégations locales et des diverses organisations et institutions de l'Église adventiste. Cahque institution de l"organisation adventiste a un trésorier ou une trésorière élue pour 5 ans, généralement à l"occasion d"une assemblée administrative.

  • 5- Différence entre église et organisation adventiste

L"église s"occupe de tout ce qui concerne les affaires spirituelles, comme les distributions de matériels pour les besoins des communautés locales ou institutionnelles, les programmes d"ordre spirituel, les formations continues des membres, etc. L"organisation s"occupe de tout ce concerne les employés, les affaires juridiques, les conflits entre l"église et l"Etat ou d"autres organisations, etc. C"est pour cela que chaque dans chaque institution de l"organisation, un ou des avocats sont affectés.

Au début, il y eut opposition au système d´organisation. Storrs déclara que si l´Eglise s´organisait, elle se convertirait en Babylone. Aussi, s"est-on bien entendu pour ne pas entraver la prédication de l"évangile en séparant les affaires de l"église, qui relèvent purement du spirituel et les affaires séculières qui concerneraient des conflits ou litiges recommandant l"application de procédés juridiques.

L´incorporation est l´union de l´Eglise avec l´Etat. Ainsi existent l" Association ou Conférence Générale des Adventistes du 7e Jour dirigé par un pasteur consacré et la Corporation des Adventistes de 7e jour ayant comme secrétaire un avocat versé dans leles etudes juridiques comme le droit international, etc.

L´Association ou Conférence Générale s´occupe de tout ce qui concerne l´Église, les choses spirituelles alors que la Corporation s´occupe de toutes relations entre la Conférence Générale et les Etats, de tout ce qui a rapport avec les conflits de droit ou de restriction de libertés corporatives; elle s´occupe de toutes les affaires légales.

  • 6- Réalités au sujet de l"église adventiste

1)- L "Eglise achète des terrains, possède des biens par l"intermédiare de ses institutions et les administre.

2)- Elle travaille à l"identification des pasteurs autorisées.

3)- Elle reçoit, administre et manie de l´argent.

4)- Elle traite avec les hérésies et la discipline.

5) - Elle motive et travaille à l"unification.

6) - Elle oeuvre à la planification effective.

  • 7- L"église et son système représentatif

Le système représentatif est différent du système démocratique.

Dans ce système, le peuple a l´autorité et la liberté de choisir ses dirigeants. Les dirigeants ont l´autorité de représenter le peuple. Il y a un flux d´autorité

  • 8- Flux d´autorité à l"Eglise Adventiste

  • Autorité des membres – vers le haut.

  • Autorité des dirigeants- vers le bas.

Le flux vers le haut, c´est l´Église.

Le flux vers le bas, ce sont les dirigeants.

  • 9- Responsabilités et autorités des niveaux administratifs

  • Chaque niveau administratif a sa propre autorité.

  • Chaque niveau a un degré d´autorité.

  • Chaque niveau accepte la responsabilité des autres niveaux administratifs.

  • Chaque niveau se soumet à l´autorité du niveau supérieur.

  • A chaque niveau correspond l´exercice de l´autorité dans sa propre juridiction.

  • 10- Les constitutions indépendantes et règlements

Chaque niveau a une constitution qui l´établit. La constitution ne change pas facilement. La constitution établit la part légale de l´Institution. Sans elle l´Institution n´a pas de reconnaissance légale devant la société. Les règlements ont à voir avec les procédés. Ils peuvent changer contrairement à la constitution.

  • 11- Corps d´autorité dans l´Église Adventiste

L´autorité maximale est la réunion administrative.

Le comité de l´Église fonctionne avec un pouvoir confié.

Les dirigeants fonctionnent avec un pouvoir délégué.

  • Relation administrative idéale

  • Pasteurs et membres travaillent ensemble.

  • Pasteurs et membres apportent des idées.

  • Les décisions sont prises par accord mutuel.

  • Quand il y a différence, le pasteur n´a aucune autorité sur l´Eglise. En ce sens, c´est l´Eglise qui a le dernier mot.

  • 12- Manifestations de tendances congrégationnalistes à l"Eglise

1)- Réactions contre les décisions des niveaux supérieurs.

2)- Leadears locaux qui agissent comme ayant l´autorité totale.

3)- Inconformité avec les présuppositons y polices de l´organisation.

4)- Méfiance envers les administrateurs et leaders de l´Eglise.

5)- Opposition contre les décisions administratives.

  • 13- Dangers des tendances congrégationnalistes

  • Perte de l´unité.

  • Perte de la stabilité financière.

  • Affaiblissement de la mission mondiale.

  • 14- Le système de comité dans l"Eglise

  • Le comité exécutif a l´autorité majeure.

  • Les officiers sont nommés par l´Eglise.

  • Les différents officiers ont une responsabilité face à l´Eglise.

  • Le comité a la décision finale.

TROISIEME PARTIE

Les ecoles de pensées de l´industrie du travail et le système de leadership ecclésial?

  • A- Les écoles de pensées de l´industrie du travail

On reconnaît trois écoles de pensées dans l´industrie du travail: l´école classique à partir de l´antiquité, l´école humaniste et l´école de la théorie du système.

  • 1. L´école classique

C´´était la forme de pensée de l´industrie. Tout convergeait vers les objectifs et les réalisations de l´Administration. C´était un système autoritaire (Chef-subalterne). Les décisions étaient prises d´en haut et se projetaient vers le bas sans aucune forme de communication et de participation du niveau inférieur.

A partir des années 140, il y eut résistance à ce type de pensée. Les syndicats luttaient pour les droits des ouvriers: alors apparut l"Ecole Humaniste.

  • 2. L´École Humaniste

Cette Ecole était basée sur les relations humaines. On convergeait l´intérêt plus sur les personnes plutôt que sur l"industrie. Alors surgirent les théoriesX-Y sur la motivation. On signalait la tendance vers la motivation: c´était la motivation interne et externe. En plus, on inventait des techniques de communication et la dynamique de groupe. On partageait des idées. On créait des départements pour s"informer pourvoir aux besoins des employés. Et puis vient la théorie du système.

  • 3. L´école de la théorie du système

Avec cette Ecole, on regarde l´organisation comme un système intégré. Il y a interrelation entre tous les composants de l´entreprise. On accorde un grand soin à l´interrelation. Par exemple: l´institution est un moteur, un système de combustion, un train en marche. L´institution est considéré comme l´organisme humain dont le fonctionnement dépend du bon fonctionnement de chacun des membres du corps. On entretient les relations comme dans un système intégré (un véhicule, un appareil).

  • B- Application du système intégré dans l´église

Les départements fonctionnent avec un objectif commun: accomplir la mission. On doit prendre en considération les changements qui peuvent se produire et les besoins de chacune des entités qui y travaille. Tous les intégrants contribuent à l´accomplissement de la mission. On doit tenir compte de la complexité de la vie et des éléments qui affectent l´organisation. On devrait élever le membre comme partie intégrante de l´organisation. Il fait partie du système qui a besoin de sa participation.

  • C- La force d´une armée

La force d´une armée dépend de plusieurs facteurs comme:

  • L"efficience de ses hommes.

  • La participation de tous à différentes unités (services).

  • La préparation de ses soldats.

  • Le succès dans la fidélité de tous.

  • L"effectif de ses soldats.

  • L"effectivité de ses officiers.

En plus: pas de lâcheté ni trahison.

  • D- Ce que le ciel n´approuve pas

1- Le désordre.

2- L´indiscipline.

3- La désorganisation.

  • E- Ce que le ciel approuve

  • 1. L´union

  • 2. L´unité.

  • 3. L´ordre.

  • 4. La discipline.

  • 5. La coopération

L´église et la planification

  • 1. Fon dement biblique de la planification

Luc 14: 28-29.

´´Car, lequel de vous, s´il veut bâtir une tour, ne s´assied d´abord pour calculer la dépense et voir s´il a de quoi la terminer, de peur qu´avoir posé les fondements, il ne puisse l´achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n´a pu l´achever.

´´Ou quel roi, s´il va faire la guerre à un autre roi, ne s´assied d´abord pour examiner s´il peut, avec dix mille hommes, marcher à la rencontre de celui qui vient l´attaquer avec vingt mille?

S´il ne le peut, tandis que cet autre roi est encore loin, il lui envoie une ambassade pour demander la paix.´´

  • 2. La planification dans l´A.T.

a)- La construction de l´arche et son processus de planification

Comme exemple, considérons la construction de l´arche Gen. 6:14-7:1. Ces questions sont très importantes comme il en était au moment où Noé recevait construire l"arche.

  • Quand se contruira l´arche?

  • Comment se construira-t-elle?

  • Qui la contruira?

  • Quels en seront les occupants?

b)- La crise en Egypte- Gn. 41:15-36

Un autre exemple est celui de la crise survenue en Egypte au temps des pharaons alors que Joseph allait occuper la place de surintendant du roi comme un sage administrateur. Voici donc le processus de planification en vue de subjuguer cette crise qui allait s"étendre au niveau de toute un royaume.

  • Vision de la crise ou rêve de Pharaon Genèse 41: 15-21.

  • Planification du projet 41:33-36.

  • Les 7 années d´abondance.

  • Placer des gouverneurs.

  • Partes: 1, 2

Página siguiente 

Comentarios


Trabajos relacionados

Ver mas trabajos de Administracion y Finanzas

 

Nota al lector: es posible que esta página no contenga todos los componentes del trabajo original (pies de página, avanzadas formulas matemáticas, esquemas o tablas complejas, etc.). Recuerde que para ver el trabajo en su versión original completa, puede descargarlo desde el menú superior.


Todos los documentos disponibles en este sitio expresan los puntos de vista de sus respectivos autores y no de Monografias.com. El objetivo de Monografias.com es poner el conocimiento a disposición de toda su comunidad. Queda bajo la responsabilidad de cada lector el eventual uso que se le de a esta información. Asimismo, es obligatoria la cita del autor del contenido y de Monografias.com como fuentes de información.

Iniciar sesión

Ingrese el e-mail y contraseña con el que está registrado en Monografias.com

   
 

Regístrese gratis

¿Olvidó su contraseña?

Ayuda